Catedral de Santa María - Álava Turismo

La Cathédrale Santa María, plus connue populairement sous le nom de « Vieille Cathédrale », est un des joyaux du patrimoine historique et artistique de Vitoria-Gasteiz, d’Álava et de tout le Pays Basque espagnol, pour sa valeur intrinsèque comme monument, pour être une source d’information précieuse sur les origines et l’évolution de la ville durant les 700 dernières années et pour son programme de visites original, maintes fois récompensé.

La cathédrale est située en haut de la colline où s’étendait jadis la cité primitive, fondée en 1181 sur l’ancien hameau de Gasteiz par le roi Sancho VI de Navarre, « Sancho le Sage », qui lui donna le nom de Nova Victoria, origine de la ville actuelle. L’édifice fut sacré cathédrale en 1862 au moment de la création du diocèse de Vitoria.

Les habitants de Vitoria l’appellent la « Catedral Vieja » (vieille cathédrale) pour la distinguer de la « Catedral Nueva » (cathédrale neuve) consacrée à l’Immaculée Conception et construite au XXe siècle dans le style néogothique.

Le sanctuaire, de style gothique, est construit sur une ancienne église fortifiée inachevée qui appartenait au système défensif médiéval conçu par le roi de Castille Alphonse VIII au début du XIIIe siècle pour protéger une enclave de plus en plus représentative à cause de la croissance de sa population et de son emplacement stratégique.

Alphonse VIII entreprit de renforcer les fortifications au nord de la ville, mettant en marche une initiative d’une ambition surprenante : la construction d’une grande église dont la fonction serait double : améliorer la défense de la ville et servir de sanctuaire dont les dimensions seraient à la hauteur de l’ambitieux projet urbain entrepris.

La nouvelle église joua essentiellement un rôle défensif grâce à ses murs de grande épaisseur qui servaient de muraille et structuraient l’urbanisme de la ville par son extrémité nord. Le plus incroyable sans doute est que l’extérieur de cette construction primitive se conserve presque intégralement, jusqu’à une hauteur de 20 mètres en certains endroits.

Le projet entrepris par Alphonse VIII fut radicalement bouleversé par Alphonse X (1252-1284) qui ordonna un second projet, gothique cette fois, qui serait exécuté sur le précédent en deux grandes phases et sur une longue période allant du troisième quart du XIIIe siècle jusqu’à la fin du siècle suivant.

Ces deux grandes phases sont les responsables de la physionomie actuelle de l’intérieur du sanctuaire.

Santa María, simple église jusqu’alors, se convertit en 1498 en Collégiale dans le cadre d’une opération de prestige menée par l’oligarchie de la ville. Cet événement historique explique et justifie le processus d’agrandissement et d’embellissement entrepris à la fin du XVe siècle et durant tout le siècle suivant.

Le travail de construction, qui se concentre essentiellement au XVIe siècle, est frénétique : on construit alors le clocher, le choeur, les chapelles de Saint Jean et de l’Immaculé Conception, l’Autel du Christ, les chapelles de Saint Roch, Saint Marc, des Rois, de Saint Barthélémy, de Saint Joseph, de Saint Prudence et de la Piété et de magnifiques sépulcres comme ceux de la famille Ortiz de Caicedo, de don Cristóbal Martínez de Alegría, etc.

Les travaux continuèrent, à moindre rythme, aux siècles postérieurs, pour aboutir à l’édifice que nous connaissons aujourd’hui.

Restauration

Le processus d’embellissement de la fin du XVe siècle et du XVIe siècle est en grande partie responsable des problèmes structurels dont souffrit l’édifice. Un projet de restauration dans les années 1960 tenta d’y remédier mais, loin d’atteindre l’objectif poursuivi, il ne fit que les aggraver.

Au début des années 1990, les symptômes étaient évidents : chute de gravats, crevasses sur les voutes de la nef principale et du transept, dégradation de pans entiers de murs à cause du manque d’entretien et de conservation postérieur à la dernière restauration.

Des experts examinèrent l’état de la cathédrale et conclurent qu’elle souffrait un processus progressif de ruine partielle et qu’il existait donc un risque certain pour la sécurité des personnes. Les institutions procédèrent ainsi à la clôture du sanctuaire au public en 1994 et entreprirent de le restaurer dans son intégralité.

La Fondation Catedral Santa María, dirigée par le Conseil Territorial d’Álava, la Municipalité de Vitoria-Gasteiz et l’Évêché de Vitoria, entreprit en l’an 2000 un ambitieux projet de restauration pour remédier aux éternels problèmes de structure et de déformation. Ce travail se poursuit encore actuellement.

Ce processus de récupération a depuis le début inclus la proposition originale d’ouvrir le chantier au public, grâce à un programme de visites singulier intitulé « Ouvert pour travaux », reconnu à l’échelle nationale et internationale (Prix Europa Nostra en 2002) et qui a aussi séduit et inspiré des écrivains comme Paulo Coelho ou Ken Follet.

Ouvert pour travaux

Abierto por obras

Ce titre résume l’esprit des visites guidées de la Cathédrale Santa María, puisque le parcours du sanctuaire se transforme en une visite de chantier, avec casque obligatoire et mesures de sécurité pertinentes, une visite qui réserve bien des surprises puisqu’il s’agit d’un projet vivant et ouvert qui évolue jour après jour.

La « Vieille Cathédrale » est aujourd’hui plus qu’un sanctuaire et est devenue un espace thématique d’histoire, d’architecture, d’archéologie, de culture et d’art, dont l’évolution des contenus constitue un attrait supplémentaire au fur et à mesure que les recherches progressent. Dans cet édifice, il est possible de suivre les travaux de restauration d’une structure affaiblie par d’éternels problèmes de fondations et de déformation.

Les visiteurs sont témoins de l’ensemble du processus grâce à un programme unique de par son approche et de par ses contenus. Non seulement ils peuvent assister au déroulement des travaux, mais ils peuvent aussi prendre part à une expérience émotionnelle et intellectuelle différente, dans laquelle ils ont la possibilité d’entrevoir qu’un édifice historique est aussi, en plus d’autres valeurs, un document susceptible d’être lu et compris.

Ces visites se caractérisent par l’attention personnalisée, le bien-fondé de l’explication historique et la description détaillée des problèmes et des solutions de restauration.

L’itinéraire permet d’observer l’édifice dans sa totalité, depuis la zone des fondations jusqu’au clocher. Il permet aussi de parcourir le chemin de ronde extérieur de la muraille et le triforium pour finalement contempler la restauration d’un des plus beaux portails du XIVe siècle de toute l’Espagne et se délecter avec l’extraordinaire qualité de la sculpture de ses tympans.

En savoir plus

Deux types de visites peuvent être réalisés, Cathédrale et Cathédrale+Clocher, de 60 et 75 minutes respectivement.

La visite requiert une réservation préalable au numéro de téléphone 945 255 135 La visite requiert une réservation préalable au numéro de téléphone Fondation Catedral Santa María.

FONDATION CATEDRAL SANTA MARIA
Plaza de Burullería (sur le côté de la cathédrale)
Vitoria - Gasteiz
TELEPHONE
DU LUNDI AU DIMANCHE
RESERVATION DE VISITES GUIDEES

Localisation

Plaza Santa María, s/n. - 01001 Vitoria-Gasteiz

Liens

Fondation Catedral Santa María

Réservation de Visites

Visite virtuelle de la Cathédrale Santa María

Vidéo de la visite

Galerie multimédia