Agrégateur de contenus

Plages et réservoirs intérieurs

EN SAVOIR PLUS

LAC DE MAROÑO

OFFICE DE TOURISME DE QUEJANA

Conjunto Monumental de Quejana, 26

01477 Quejana

TÉLÉPHONE

+34 945 399 414

LAC D’URRÚNAGA

Campo de regatas

Lac d’Ullibarri-Gamboa

Le lac d’Ullibarri-Gamboa est bordé de trois plages où le visiteur peut se dorer au soleil, se baigner ou tout simplement profiter du silence et de la beauté d’un coucher de soleil. Ces plages, dont la qualité est attestée par la présence du pavillon bleu, appartiennent aux Parcs Provinciaux de Garaio et Landa et offrent différents services.

Le lac, situé dans la Plaine d’Álava, collecte les eaux du bassin de la rivière Zadorra. Ce bassin canalise les affluents et les rivières en provenance, d’une part, des versants de la ligne de division des eaux au nord d’Álava, avec les monts d’Elgeamendi, Aizkorri et Aratz , et d’autre part, des monts d’Entzia au sud.

L’emplacement du lac dans une zone de transition, à cheval entre l’influence océanique et le climat continental de l’intérieur, favorise la biodiversité et notamment la présence d’espèces de toutes sortes de milieux. Bosquets de chênes farigés, végétation typique des rives, milieux aquatiques de grandes nappes d’eau, terres cultivées et petits hameaux favorisent une exploitation humaine compatible avec la conservation des ressources naturelles.

En savoir plus

Le bureau d’information est situé dans le Parc Provincial de Garaio et fournit des renseignements sur les environs du lac d’Ullíbarri-Gamboa et sur toutes les activités et services disponibles.

 

 

Plage de Garaio

Le Parc Provincial de Garaio est situé à proximité de l’ancien village du même nom, sur les rives du lac d’Ullíbarri-Gamboa. Ce parc, propriété du Conseil Général, forme une petite péninsule de 116 hectares qui s’avance dans le lac à hauteur de l’embouchure de la rivière Zadorra.

Cet espace aux douces et vertes collines, aux immenses champs bien entretenus alternant avec des bosquets, tout au bord d’une belle étendue d’eau, est une enclave appropriée pour vivre la nature, apprendre à la protéger, à la conserver et à l’aimer. Prunelliers, aubépines, érables ou frênes, cigognes, rouges-gorges, geais, chardonnerets, bergeronnettes, papillons, blaireaux ou hérissons, sont quelques exemples de flore et de faune à découvrir.

Le réseau interne de routes et de parkings garantit un accès commode et agréable, en plus d’équipements publics spacieux et bien entretenus (bureau d’information, sentiers balisés, belvédères, fontaines, toilettes, zones de plage, douches, etc.) qui facilitent l’organisation d’activités de loisirs.

Observer la flore et la faune sylvestres, se promener à pied ou à vélo, s’adonner à la photographie, participer à des visites guidées ou à des ateliers, faire voler des cerfs-volants ou se baigner, sont des exemples d’activités qui peuvent être pratiquées à Garaio.

Plage de Landa

Le Parc Provincial de Landa, d’une surface de 40 hectares, est situé au nord-ouest du lac d’Ullíbarri-Gamboa, autour des quartiers d’Arlaban et de la Estación, dans la commune d’Arrazua-Ubarrundia.

Son emplacement, la facilité d’accès en voiture, en vélo ou en transport public, le niveau des infrastructures d’utilisation publique et les caractéristiques du site convertissent ce parc en une option idéale pour les loisirs en contact avec la nature et en plein air.

Cette dimension récréative doit être compatible avec la protection de la ressource eau, car il ne faut pas oublier que le lac a pour principale finalité d’approvisionner la population, et avec la conservation de la biodiversité existante. Un paysage de qualité, la présence d’eau et un cadre naturel bien protégé et conservé, sont les principaux aspects valorisés dans le choix des sites destinés aux activités de loisirs dans la nature.

En ce sens, le lac d’Ullibarri-Gamboa est devenu une référence de premier ordre dans le domaine des activités ludiques et sportives (pêche, canoë-kayak, planche à voile, promenades, etc.) et accueille sur ses rives le Club Nautique Vitoria-Gasteiz. Il existe aussi à Landa une aire de loisirs avec une zone aménagée pour la baignade. Le lac est entouré d’un chemin artificiel de 45 kilomètres où l’on peut se promener à pied ou à vélo.

Par ailleurs, l’île de Zuaza, à l’intérieur du lac, face à l’autre île dénommée « isla de los Conejos » (île des lapins), est actuellement un centre d’activités destiné aux enfants (colonies de vacances) avec un centre d’hébergement, une aire de loisirs, une zone de baignade, un embarcadère et la possibilité de pratiquer des activités nautiques comme l’aviron, le canoë-kayak, la planche à voile, etc. De la fin avril à la mi-octobre, et en dehors du mois de juillet et de la première quinzaine d’août, où elle est réservée aux colonies, l’île est ouverte au public et peut accueillir des groupes d’adultes, associations, etc.

Landa offre un paysage bucolique formé de vastes prairies verdoyantes et bien entretenues où grandissent des exemplaires solitaires de chênes ou de frênes beaux et élégants, alternant avec des bois de pins, qui configurent au bord du lac de belles zones ensoleillées et ombragées.

Lac de Maroño

Le lac de Maroño est situé dans la localité du même nom, dans la commune d’Ayala, à l’abri de la Sierra Salvada, une cordillère aux versants escarpés et aux falaises verticales qui se dresse au-dessus de cette vallée du nord d’Álava.

Ces beaux parages sont parsemés de vastes espaces ouverts entourés de vertes prairies.

Ses attraits sont nombreux, beaucoup étant d’ailleurs méconnus des propres habitants de la région ; le paysage est sans aucun doute le premier d’entre eux ; les eaux de ce lac issues de la rivière Izoria se combinent au paysage pour offrir l’une des plus belles vues d’Álava et du Pays Basque espagnol. Chaque saison de l’année, avec son charme bien particulier, façonne ses couleurs et ses formes.

Depuis le lac de Maroño, dont le barrage a été construit au début des années 1990, on aperçoit les plus hautes cimes de la Sierra Salvada - Tologorri, Ungino et Eskutxi – qui culminent à 1.180 mètres d’altitude. Les alentours splendides, avec des bois de pins, de chênes et d’arbustes, suscitent l’admiration.

La possibilité de pratiquer la pêche est un des attraits du site : le barrage qui retient les eaux fait les délices de nombreux amateurs de cette activité qui viennent y taquiner le brochet, l’espèce la plus abondante, ou la truite (de mars à septembre seulement). Le lac est aussi un refuge pour les oiseaux migrateurs qui ne parviennent pas à franchir les montagnes en raison des conditions météorologiques.

Maroño réunit en fin de compte les conditions idéales pour profiter d’une belle journée dans un beau parage naturel et se promener sur ses sentiers. Il offre en plus au visiteur une aire de pique-nique avec des tables et des barbecues, en attendant la fin de l’aménagement du Parc Linéaire du Nervión, une promenade parallèle au cours du fleuve de 33 kilomètres, d’Arrankudiaga à Delika.

Localisation

Le lac de Maroño se trouve à 46 et 35 kilomètres de Vitoria-Gasteiz et Bilbao, respectivement. Depuis la capitale d’Álava, prendre la N-622 pour rejoindre la AP-68 et la A-624 ; depuis la capitale de la Biscaye, on préfèrera la AP-68 et la A-625. Dans les deux cas, une fois à Amurrio, prendre la direction de Respaldiza et à hauteur de la zone industrielle de Murga, tourner à gauche en direction d’Izoria et continuer jusqu’au lac.

 

Lac d’Albina

Le lac d’Albina est le plus petit de tous les lacs du système de la rivière Zadorra. Il est situé à environ 9 kilomètres de Vitoria-Gasteiz, sur la rivière Albina, près de la route qui mène à la vallée idyllique d’Aramaio, au milieu de forêts et dans un cadre qui à lui seul vaut bien une visite.

Le lac s’étire sur une longueur de 4 kilomètres et adopte une forme allongée et étroite due au propre caractère encaissé de la rivière.

L’image, celle d’une petite mer au milieu de vastes forêts, est d’une beauté saisissante. Sous les eaux du lac, de grandes dalles nous rappellent que là se trouvait l’ancienne chaussée qui menait à Aramaio.

Mais à Albina, ni la navigation ni la baignade ne sont autorisées, ni aucune autre activité de loisir, sauf la pêche. Relevons néanmoins l’existence d’une zone considérée « nudiste ».

Localisation

Pour atteindre le lac, prendre depuis Legutiano la route A-623 et la A-2620 qui va vers Arrasate-Mondragón. L’entrée se trouve au kilomètre 19, après un virage à droite.

Lac d’Urrúnaga

Le lac d’Urrunaga, connu aussi comme lac de Villarreal, Legutio ou Santa Engracia, est une référence pour de nombreux pêcheurs basques.

Situé en altitude à la frontière des territoires d’Álava et de Biscaye, tout près des contreforts du mont Gorbea, il est utilisé pour approvisionner les deux provinces en eau potable.

L’enclave constitue l’une des principales attractions touristiques de Legutio et a favorisé le développement de diverses activités de loisirs en rapport avec le sport et la détente.

Ainsi, sur les rives du lac ont été aménagées les aires de loisirs de Sorgimendi et Zabalain avec des tables, des barbecues, des fontaines, des jeux pour les enfants, etc. Et vers le nord, le Campo de Regatas, dont la profondeur permet la navigation d’embarcations à voile de 12 mètres ainsi que la pratique du ski nautique.

Localisation

Pour atteindre le lac, prendre depuis Legutiano la route A-623 et la A-2620 qui va vers Arrasate-Mondragón. L’entrée se trouve au kilomètre 19, après un virage à droite.